libre libre    fcys14 tux asterix pitit Java et Ubuntu hardy version 32bitslibre portfolio cisoun tux tux ya kelk1 pitit Java et Ubuntu hardy version 32bitsJava et Ubuntu hardy version 32bits

Cette méthode est la méthode valide pour les versions 32bits, la version commun des mortels et commun des pc dira-t-on !

Actuellement sous Ubuntu hardy, en out of the box il est impossible de lancer des applets java dans les pages web. Le problème vient de l’utilisation de java icedtea qui ne fonctionne pas encore.
Icedtea vient de chez Red Hat, avec la volonté de faire du java totalement libre. Malheureusement, pour le moment, ça ne marche pas, il faut donc accepter de se faire corrompre !
La manip :

sudo aptitude remove icedtea-java7-jdk icedtea-java7-jre icedtea-java7-plugin
sudo aptitude install sun-java6-bin sun-java6-jre sun-java6-plugin

On redémarre un coup son navigateur préféré (firefox, konqueror…)
Et Java is fine !

Si le problème persiste il faut faire un

sudo aptitude remove icedtea-gcjwebplugin
Mots-clefs :, , , | Classé dans : Libre, Portfolio, Ubuntu
1 commentaire
  1. Paul

    les gens normaux utiliseront apt-get à la place de aptitude :
    sudo apt-get remove icedtea-java7-jdk icedtea-java7-jre icedtea-java7-plugin
    sudo apt-get install sun-java6-bin sun-java6-jre sun-java6-plugin

    il est déconseillé d’utiliser aptitude en ligne de commande si vous utilisez le logiciel ajout/suppression de programme (de ubuntu par exemple) ou synaptic.

libre libre    fcys14 tux asterix pitit Sortie de Amarok alpha1libre ubuntu sparkledesign ubuntux pitit Sortie de Amarok alpha1Sortie de Amarok alpha1

Alors qu’était tagguée la RC1 de KDE4, hier, est sortie l’alpha1 de Amarok 2.

Cette nouvelle version du célèbre et excellent lecteur multimédia pour KDE est à amarok 1 ce que kde 4  est à kde 3. Basée sur qt4 elle utilise toutes les nouveautés tant pour la performance que pour l’esthétique.

Son interface a été revue passant d’une base à deux colonnes (bibliothèque et liste de lecture) à une base à trois colonnes dont une prévue pour les plasmoïdes. Ces plasmoïdes sont contextuels : les plasmoïdes que l’on choisit pour une webradio ne sont pas les mêmes que ceux pour un podcast ou pour une musique locale. Amarok enregistre donc pour les différents types au fur et à mesure quels sont les plasmoïdes affichés et les ressort à l’utilisation suivante !

Les outils de lecture, mise en pause… ont été déplacé vers le haut de la fenêtre tandis que les outils spécifiques à la liste de lecture sont en bas de celle-ci.

Il est à noter que pour le moment je n’ai pas encore vu l’intégration des périphériques multimédias. Il n’en reste pas moins que cette alpha est réellement très prometteuse !

libre captureamarok2 300x187 Sortie de Amarok alpha1

Pour l’installer sur ubuntu hardy il existe des paquets.

Attention, ces paquets proviennent de paquets tiers. N’installez les que si vous savez ce que vous faites et êtes conscients des risques que votre ordinateur court.

Ajoutez à votre sources.list l’adresse suivante

http://ppa.launchpad.net/project-neon/ubuntu

puis installez le paquet amarok-nightly et ses dépendances.

Pour le moment le logiciel est encore en phase de test. Il est très instable ! Pour une utilisation normale préférez l’excellent version 1 !

Mots-clefs :, , , , | Classé dans : Libre, Ubuntu
Pas de commentaire