android p@sco androtux Motorola Mobile Handlings propriété de Googleandroid humeur brunocb tux terre g1 et sa lune pitit Motorola Mobile Handlings propriété de GoogleMotorola Mobile Handlings propriété de Google

Tôt ce matin de Lundi 15 août Google par la voix de Larry Page a annoncé racheter Motorola pour 12.5 Milliards de dollars. Bien sûr la transaction ne sera effective que d’ici la fin de l’année voir début 2012. Cependant on peut quasiment considérer le rachat comme effectif puisque validé par les deux conseils d’administration.

Alors Google en passe de se transformer en Apple à concevoir hard & soft ? Il n’en est rien assure Larry Page qui au contraire tient à nous rassurer : d’une part Motorola garderait une grande autonomie et d’autre part, Google tient à maintenir sa bonne entente avec les grandes marques du marché et grâce à qui Android est devenu si célèbre (HTC, Samsung en sont des exemples notables).

Pour Motorola, je dirais que l’intérêt est d’avoir un soutien fort. En effet, Motorola a entièrement axé sa gamme sur Android contrairement à de nombreux concurrents à lui qui offrent des gammes parallèles Windows Mobile et Android (souvent des matériels donnés se déclinent dans chacune des gammes). Être en lien direct avec Google devient un argument commercial fort je trouve. En apprenant la nouvelle, ma première réaction non réfléchie a été  : « Il se pourrait bien que mon prochain mobile soit un Motorola », un fan inconditionnel comme moi de HTC !

Pour Google, l’intérêt est encore plus marqué. Entreprise forte sur le domaine des smartphone, c’est un petit lot de 17000 brevets que possède Motorola. Un moyen pour Google de gagner un peu plus de poids dans la guerre froide menée par Microsoft et Apple. J’espère seulement qu’il s’agit de se battre avec les mêmes armes que ses adversaires et  non pas de tomber dans les même dérives.

Pour l’utilisateur, je pense que la nouvelle ne changera pas grand chose, si on excepte le bonus dans l’image de marque de Google que ça peut apporter. Mais cette nouvelle doit être prise comme un bon événement s’il est permis à Google de rester un protagoniste essentiel dans les OS mobiles, que ses partenaires ne se décourage pas face à la guerre d’intimidation menée par les concurrents et que cette concurrence tire vers l’innovation.

 

 

Mots-clefs :, , | Classé dans : Android, Humeurs
Pas de commentaire

humeurs humeur brunocb tux terre g1 et sa lune pitit Et dis moi, comment on fait ......Et dis moi, comment on fait ……

Merci à Korben d’avoir ressorti ce xkcd d’il y a quelques mois !

humeurs tech support cheat sheet Et dis moi, comment on fait ......

Il ne manque que le processus de googleage dessus. L’aisance informatique n’est pas innée et c’est quelque chose qui s’entraine ! C’est pas grave de « tout casser », la plupart du temps c’est réversible ! Et sinon tant pis, ça permet de remplir un PEBKAC (http://www.pebkac.fr) !

Mais bon, en cas de soucis hésitez pas à demander quand même de l’aide, ça fait toujours plaisir d’aider !

Mots-clefs :, , | Classé dans : Humeurs
Pas de commentaire

android p@sco androtux Innovation et Brevetsandroid humeur brunocb tux terre g1 et sa lune pitit Innovation et BrevetsInnovation et Brevets

Toute personne ayant un flux RSS un petit peu plus large que VDM et DTC n’aura pas pu passer à côté de cette information : la samsung galaxy tab 10.1 a été interdite temporairement à la vente en Allemagne. Cette interdiction, par jurisprudence est automatiquement valable pour toute l’union européenne, à l’exception des Pays Bas (puisque les décisions de l’UE ne sont pas appliquées directement là bas).

Cette information est reçue en plein face par beaucoup de gens et souvent avec surprise. Pourtant on ne compte plus le nombre de procès engagés dans la guerre des brevets. (N’oublions pas que HTC paie des droits à Micro$oft pour les téléphones android vendus).

Cette stratégie, cependant, développée par Micro$oft n’est pas tant étonnante.  L’analyse proposée par Ulrich sur frandroid est assez bonne. Je ne sais pas en ce qui me concerne si apple est passé du côté obscur (n’y serait-il pas déjà) et surtoût je ne me risquerai pas à me prononcer sur le côté de Google.

Mais en tout cas ce qui me semble sûr que le brevet ne respecte plus son objectif premier. Il n’encourage plus à l’innovation. En revanche il encourage à se reposer sur ses acquis.

Dans un monde d’échanges, de communauté et ou le virtuel a pris une telle importance, le schéma devrait être repensé en ce qui concerne les nouvelles technologies. Je pense qu’Apple  ne pourra réellement proposer quelque chose d’innovant que s’il reprend les standards actuel. Et il en va de même pour tous les constructeurs.

De plus, lorsqu’un outil est réellement novateur et réinvente ce que l’on connaît, l’avance prise par le constructeur est suffisante pour se démarquer des concurrents. On pourra citer par exemple Asus avec les netbook.

Dans la situation présente quel intérêt au brevet ? Continuer à gagner de l’argent en écrasant la concurrence, se poser en situation dominante en interdisant au consommateur de faire ses propres choix et en tuant la diversité.

Le principe de la Reine rouge est valable aussi dans le domaine de l’innovation. Alice demande à la Reine de Coeur : « Pourquoi courrons nous puisque le paysage ne change pas ? » et celle-ci de lui répondre « Nous courrons justement pour que le paysage reste ce qu’il est ».

Je revendique donc que le succès d’une marque ne se fasse pas sur une bonne idée qu’elle garde pendant 20 ans, mais sur une recherche continuelle d’innovation, de nouveauté et une amélioration de ce que l’on aime appeller l’expérience utlisateur.

Pour conclure, un petit lien vers le Geektionnerd qui m’a donné envie de déterrer une fois de plus ce blog et pouvoir évacuer l’agacement  produit par la nouvelle !

http://geektionnerd.net/galaxy-tab/

Mots-clefs :, , | Classé dans : Android, Humeurs, Libre
1 commentaire
  1. Leneurone

    eh beh, un post sur florck’s blog ! ça c’est étonnant :)

    Cela dit, je suis assez d’accord avec ce que tu dis. Si sur certains sujets les brevets remplissent leur rôle de protection de l’inventeur etc., ils sont aujourd’hui largement détournés dans l’unique but de mettre des bâtons dans les roues aux concurrents sans aucune recherche de nouveauté et d’innovation. Les exemples sont foison pour illustrer ça, et si finalement la démarche se comprend dans un contexte terriblement concurrentiel, du point de vue du consommateur ça fait surtout guéguerre de hauts placés à son désavantage (toujours).

    Après, imaginer un monde où les entreprises de nouvelles technologies inventeraient sans ce genre de pratiques est utopiste, où s’arrête le brevet « bâton dans les roues » et où commence le brevet qui porte sur une réelle innovation plus ou moins révolutionnaire qu’il est alors légitime de protéger ? Difficile à dire…

    Le débat mérite néanmoins d’être lancé.